Une vision d’avenir par Grégory Coutanceau.

15 mai 2020

Grégory Coutanceau – (vice-président des Traiteurs De France, en charge de l’innovation et de la création culinaire)

« La créativité naît de l’angoisse, comme le jour naît de la nuit obscure. » A. Einstein.

La pandémie nous a profondément marqués par sa violence, sa soudaineté et ses répercussions sanitaires et économiques. Aujourd’hui, nous avons l’occasion d’impulser des changements en profondeur dans nos entreprises, nous avons l’occasion de nous réinventer. Façonner l’après est un tremplin pour accompagner une société en mouvement. Là où d’autres voient des défis, je vois l’opportunité de faire grandir nos métiers.

Rassurer. Il est plus que jamais de notre responsabilité de rassurer nos collaborateurs (fixes et extras) et nos clients sur le respect des gestes barrières et normes d’hygiène. Déjà une réalité dans nos métiers, nous devons communiquer efficacement sur leurs applications, adapter et améliorer nos process pour répondre aux nouvelles inquiétudes et lever les doutes. La réassurance est sans doute le tout premier enjeu d’une reprise réussie, qu’elle passe par la digitalisation de certains outils ou par la mise en place d’un protocole « parcours client ».

Valoriser l’économie circulaire. En tant qu’acteur territorial, la crise nous a enracinés dans notre rôle d’ambassadeur des produits de proximité. Nous avons un rôle à tenir pour encourager la reprise de l’économie locale et co-construire avec nos producteurs, nos agriculteurs et nos artisans des offres solidaires qui font sens. De l’achat responsable jusqu’à la valorisation des déchets post-évènement et la redistribution des surplus alimentaires, les Traiteurs Organisateurs de Réception, membres du réseau Les Traiteurs de France, sont au centre d’un cercle vertueux qui fait de nos certifications ISO20121 un atout majeur.

Le service et la relation client. La convivialité, voilà ce qu’attendent nos clients. La bienveillance et l’empathie sont les clés du service et de la relation client de demain. Que sommes-nous si ce n’est des organisateurs de bons moments ? Être ensemble, partager, bien manger, rien de plus. Je crois que la crise nous aura fait réfléchir à notre rapport à l’autre, à ce besoin impérieux de distiller de la joie sans froufrou ni tralala, à cette envie de revenir à l’essentiel car la simplicité est le meilleur messager de la sincérité.

Réussir le pari du traiteur de demain nous impose donc de revisiter nos business modèles, de revoir notre stratégie de services et d’expérience client et de réinventer notre marketing et notre communication. En réponse à ses enjeux, j’entrevois déjà 10 pistes de réflexion :

 

 

  1. Passer le cap du digital pour créer du trafic dans nos maisons
  2. Faire vivre une expérience client différente
  3. Valoriser nos collaborateurs  et leurs compétences
  4. Miser sur la qualité, toujours plus de qualité
  5. Requalifier la boisson comme paramètre de la convivialité via une consommation raisonnée de qualité
  6. Structurer une offre végétale en approvisionnement local
  7. Militer pour l’éco-responsabilité et la durabilité de nos évènements
  8. Créer du lien avec nos clients via les réseaux sociaux en les impliquant dans la vie de nos entreprises
  9. Construire des offres plus courtes et de proximité : moins, mieux, plus près
  10. Déployer de nouveaux moyens d’activation : la technologie et le digital au service de l’humain

En conclusion, je crois que nous devons tout simplement réinventer une économie de la vie. Donner davantage de sens à nos actions, à ceux pour qui et avec qui nous les faisons. Le cœur battant de l’après n’est autre que le lien, ce fil invisible qui fait danser le bonheur.